St. Louis : le premier Capitaine

English

de Rassemblement du Rosaire vous invite à le rejoindre

Vers la fin du XVIIIe siècle à Rennes, en France, un certain monsieur d’Orvilles s’adressa à Saint Louis Grignion de Montfort.

Ce monsieur lui dit que sa maison était attenante à la place de la ville, où beaucoup de péchés et d’immoralité avaient lieu. Il déplorait notamment que des jeunes y venaient à des heures étranges, y péchaient et y faisaient tellement de bruit que les gens de sa famille étaient distraits lorsqu’ils priaient le chapelet. Il demanda au saint : « Que peut-on faire à ce sujet ? »

«Faites une niche dans la façade du mur qui domine la place», répondit saint Louis de Montfort. « Placez-y une statue de Notre-Dame, et priez le rosaire devant elle ».

«Sur la place publique ?» s’enquit monsieur d’Orvilles.

« Sur la place publique, juste en face de la statue de Notre Dame », répondit le saint.

Le lendemain de l’achèvement de la niche, monsieur d’Orvilles, sa famille et tous les domestiques de sa maison prièrent le rosaire sur la place publique. Sa femme récitait les mystères alors qu’il se tenait debout avec un fouet pour empêcher les agressions des jeunes voyous.

Tandis qu’ils priaient tous, de nombreuses voitures traversèrent la place et quelques amis l’invitèrent, lui et sa femme, à aller faire la fête.

Au début monsieur d’Orvilles fut tenté de cacher ses grains de chapelet dans sa main, mais, rapidement, il tint le rosaire bien élevé afin que tous puissent voir qu’il priait.

Rosary

Alors une chose étrange se produisit. Après avoir récité plusieurs rosaires publiquement, ce rassemblement extérieur exerça une curieuse attraction.

Les gens vinrent en foule pour prier, comme si une grande cérémonie de l’église s’y déroulait, et bientôt les jeunes gens cessèrent leurs troubles. *

Une grande partie de ce qui s’est passé à Rennes, en France, se passe au Canada aujourd’hui.

La réponse du public aux Rassemblements publics du Rosaire a été excellente. Pour le prochain rassemblement, le 14 octobre 2017, notre objectif est d’organiser 500 Rassemblements, car chaque ville, au Canada et dans le monde, a besoin de conversion.

À Fatima, Notre Dame révéla que Dieu souhaite établir la dévotion au Cœur Immaculé de Marie comme la solution pour les péchés et les impuretés du monde.

Je vous invite donc à donner un témoignage public de votre foi en devenant Capitaine de Rassemblement pour la Sainte Vierge, vous engageant ainsi à promouvoir sa «divine solution».

L’histoire de la famille D’Orvilles est l’un des nombreux exemples où le pouvoir du rosaire a contribué à transformer la société. Vous pouvez en faire autant, et c’est facile. Prenez simplement votre chapelet, la bannière que nous vous enverrons, et installez-vous dans un endroit public le 14 octobre 2017 avec votre famille et vos amis, et priez. C’est aussi facile que ça !

Si vous décidez de devenir capitaine de rassemblement (et je vous prie de le faire), allez simplement à http://96.89.175.196/public-square-rosary-rally/ et inscrivez-vous sur notre page Rosary Rally, uniquement dédiée à enregistrer votre engagement à Notre-Dame.

Sur notre site Web, vous trouverez plus de détails et nous vous aiderons à organiser le 14 octobre 2017 un rassemblement du Rosaire en Place Publique facile, efficace et réussi. En octobre nous porterons à Fatima une rose rouge en votre nom en tant que capitaine de rassemblement. Ce n’est qu’un petit symbole de notre reconnaissance pour votre décision de devenir capitaine de Rassemblement du Rosaire et d’aider ainsi à répandre la dévotion à la Sainte Vierge chaque année.

Notre Dame a demandé la prière, la pénitence et le sacrifice pour la conversion des pécheurs. Le rosaire est la prière. Le dire debout dans un lieu public est la pénitence et le sacrifice. Notre Dame attend votre engagement de devenir capitaine de rassemblement.

Ensemble, nous pouvons répéter l’histoire pour le bien du Canada et contribuer à accélérer le triomphe du Cœur Immaculé de Marie !

Merci et que Dieu vous bénisse !

 

* Adaptation du texte d’Eddie Doherty, Wisdom’s Fool (Bay Shore, N.Y., Montfort Publications, 1993), 214.